Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le paillage du sol

Les périodes de sécheresse que nous connaissons ces dernières années doivent nous amener à réfléchir à des méthodes de jardinage éco responsables.

Dès notre entrée dans le monde du jardinage, nous avons utilisé du paillis végétal pour couvrir le sol nu afin d'éviter le phénomène de battance (tassement de la terre formant une couche imperméable empêchant l'eau de s'infiltrer en profondeur jusqu'aux racines des végétaux), limiter le développement des "mauvaises" herbes, réduire la fréquence des arrosages et favoriser la vie microbienne du sol.

 

Feuilles mortes, déchets de taille, herbes séchées ... peuvent être utilisés pour un paillis économique et écologique. J'opterai très probablement pour ce type de paillage à l'avenir lorsque mes massifs auront pris de l'ampleur et de la densité. Pour le moment, je préfère choisir un paillis plus "net" compte-tenu de la surface de sol qui reste encore visible entre les plantations.

 

Quel que soit le paillis utilisé, il faut veiller à l'installer sur un sol déjà humide. Le collet des plantes doit en outre rester dégagé.

 

Notre terre est très argileuse. L'utilisation de paillis a permis un enrichissement du sol tout en le rendant plus facile à travailler.

Si des "mauvaises" herbes parviennent à se frayer un chemin dans le paillis, la terre étant rendue plus souple grâce à lui, elles s'enlèvent beaucoup plus facilement.

Image provenant du site http://delalandeaujardin.fr/2017/10/le-paillage/

Image provenant du site http://delalandeaujardin.fr/2017/10/le-paillage/

Le chanvre :

 

En 2018, nous avons utilisé du chanvre pour couvrir le sol de nos parterres.

J'ai pu expérimenter le chanvre destiné aux litières animales et je n'ai vu aucune différence avec le chanvre vendu en jardinerie. En revanche, la différence de prix était flagrante. 

L'avantage du chanvre c'est qu'une fois qu'il est installé, il suffit de l'arroser légèrement pour qu'il forme une croûte et ne s'envole pas avec le vent.

Sa couleur claire change des traditionnelles écorces de pin maritime et met en valeur les feuillages foncés. Il semble par ailleurs être approprié à toutes les plantations puisque neutre en terme d'acidité.

Sa décomposition est néanmoins plus rapide que pour les écorces de pin et il faut donc en rajouter chaque année pour conserver une épaisseur suffisamment efficace.

 

 

Le paillage du sol
Le paillage du sol

Les cosses de cacao :

 

Dans le parterre des aromatiques, nous avons utilisé des cosses de cacao.

Elles sont légères et sentent bon le chocolat.

Il faut toutefois être vigilant si l'on possède des animaux domestiques car elles contiennent de grandes quantités de théobromine. Cette substance également présente dans le chocolat est responsable d'intoxications souvent très graves chez les chiens attirés par l'odeur de ces cosses.

J'ai trouvé que ce paillis se décomposait très vite mais permettait de conserver une bonne légèreté au niveau du sol. 

 

Le paillage du sol
Le paillage du sol
Le paillage du sol

Le lin :

 

En 2019, nous avons testé le lin.

Il restait une couche assez mince de chanvre de l'année précédente et nous avons ajouté par dessus une couche épaisse de lin. La teinte a tendance à griser avec le temps. C'est très joli esthétiquement.

Je le déconseille en revanche sur les zones fortement pentues comme c'est le cas chez nous ...

A la différence du chanvre qui forme une croûte après un arrosage léger, le lin ne se fixe pas réellement. Résultat des courses : après quelques semaines, l'essentiel du paillis se trouvait au pied du talus qui entoure la terrasse. Nos petites Dames à plumes qui aiment gratter le sol à la recherche de bons vers ont certainement contribué à ce glissement. Nous n'avions pourtant pas été confrontés à ce problème avec le chanvre.

2020 : retour au chanvre

Le paillage du sol
Le paillage du sol
Le paillage du sol
Le paillage du sol
Le paillage du sol

Petite anecdote au sujet du lin :

Si je n'ai pas vu de différence entre le chanvre vendu à usage de litière pour chevaux et le chanvre vendu en jardinerie, si ce n'est le prix, il n'en va pas tout-à-fait de même pour le lin. Le paillis de lin vendu en jardinerie est la plupart du temps garanti sans graines (information à vérifier sur l'emballage suivant la marque), ce qui n'est pas le cas pour le lin à usage animalier ... 

Après avoir vanté les mérites du lin auprès de mes proches, ceux-ci se sont précipités pour en acheter pour leurs massifs. Un après-midi, appel affolé de ma grand-mère : "Nous avons des pousses de lin partout dans le parterre. Tu as ça aussi chez toi ?" ...

Personnellement j'aime bien les fleurs de lin. Ce sont de jolies petites fleurs bleues sur une longue tige fine d'une hauteur d'environ 60 cm, voire plus. Elles sont très discrètes et apportent un côté champêtre aux massifs. 

Conclusions : si vous ne souhaitez pas de fleurs de lin parsemées dans vos massifs, optez pour le paillis vendu en jardinerie. Si les pousses de lin ne vous dérangent pas, vous pouvez faire des économies en choisissant le lin à usage de litière animale.

Image provenant du blog http://filetjardin.canalblog.com/archives/2007/06/27/5439211.html

Image provenant du blog http://filetjardin.canalblog.com/archives/2007/06/27/5439211.html

Les écorces de pin maritime :

 

Ce paillis est certainement le plus connu et le plus répandu. Durable mais plus acide que les paillis précédents, il est déconseillé notamment sous les rosiers.

Nous avons utilisé ce type de paillis entre nos bacs potagers qui sont des lieux de passage. Les bacs potagers ont été installés en 2018 et les écorces placées au même moment. Ce sont des écorces de petit calibre. Un seul sac a dû être rajouté l'année suivante pour combler quelques petits trous.

En pente raide comme c'est le cas entre nos bacs potagers, les écorces peuvent avoir tendance à glisser lors du passage. 

Photo prise en 2018 au moment de l'installation des écorces de pin

Photo prise en 2018 au moment de l'installation des écorces de pin

Photos prises en 2019, un an après l'installation des écorces
Photos prises en 2019, un an après l'installation des écorces

Photos prises en 2019, un an après l'installation des écorces

Petite astuce personnelle pour se faciliter la vie :

 

Nous utilisons le paillis de chanvre (ou de lin en fonction des années) dans nos poulaillers, ainsi que dans le clapier du lapin, et même comme fond de cage pour nos perruches calopsittes et pour la litière du chat.

En hiver, nous déversons la litière usagée des poules et du lapin sur nos bacs potagers pour enrichir la terre. Je l'utilise également autour de mes arbres fruitiers. Le surplus (et notamment la litière du chat qui ne va ni sur mes bacs potagers ni au pied de mes fruitiers) est ensuite mis au compost. 

Nous avons remarqué que le chanvre et le lin absorbaient mieux les odeurs et l'urine de notre chat. Pour l'adaptation, nous y sommes allés progressivement en mélangeant la litière classique avec de plus en plus de chanvre (ou de lin). Après quelques jours, seul du chanvre (ou du lin) était utilisé sans rouspétance de la part de notre petite tigresse.

Pourquoi se compliquer la vie ? 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malorie 08/05/2020 15:53

Article hyper intéressant! Je me suis permise de mettre un lien vers ton article dans mon article qui traite du même sujet! (tu me dis si ça te dérange).
Je viens d'aller voir les articles de Avant et de 2017... Très belle évolution de votre jardin! Waouw! La terrasse est belle, spacieuse, intimiste, Bravo!
J'ai quelques questions : les écorces de pin dans une pente ça a tendance à glisser seulement quand tu marche dessus ou simplement quand il pleut?
Tu me confirme bien que le chanvre tient parfaitement dans un talus, sans glissement? La croûte qu'il forme permet quand même à l'eau de s'infiltrer sans ruisseler?
Merci de ton retour d'expérience! ;)
Bon wee-end!

Sophie 08/05/2020 21:50

Merci beaucoup pour ton commentaire. Cela ne me dérange pas du tout que tu partages mon article sur ton blog. Au contraire, j'en suis très flattée :-)
En ce qui concerne les écorces de pin, je n'ai pas remarqué chez moi de glissement quand il pleut. Avec les pluies que nous avons eues durant l'hiver, j'aurais dû retrouver toutes les écorces au pied du talus et ce ne fut pas du tout le cas. Elles étaient toujours bien réparties entre les bacs et le long de l'escalier. Pourtant la pente est raide comme on peut le voir sur les photos.
Les écorces que je retrouve sur les marches ou paliers de mon escalier, ou sur la terrasse, proviennent plutôt du passage des animaux (ou des enfants) entre les bacs potagers. Nos animaux apprécient beaucoup de s'y rouler ou de gratter le sol. Quand je jardine dans mes bacs en revanche, les écorces restent bien en place.
Pour ce qui est du chanvre, j'ai utilisé ce paillis en 2018 lors de la première année de notre jardin. Les plantes étaient encore très petites et espacées, nous avons donc dû répandre une grande quantité de chanvre (raison d'ailleurs pour laquelle j'ai testé la litière de chanvre pour chevaux qui se vend par sac de 200L). Le talus est plutôt très raide et le paillis a bien tenu tout au long de l'année, même lors de fortes averses. J'avoue que j'étais inquiète au départ, mais finalement bien vite rassurée. La "croûte" qui se forme avec l'humidité reste bien perméable à l'eau qui s'infiltre jusqu'au sol grâce à tous les interstices entre les paillettes de chanvre. Ces interstices sont tellement nombreux que l'eau n'a pas la possibilité de ruisseler au dessus du paillis. Et comme la terre est meuble en dessous du paillis, l'eau s'infiltre sans problème dans le sol. Même lorsqu'il a fait très chaud et sec pendant de longues périodes, le sol restait relativement humide sous le paillis. Il me parait toutefois utile de biner un peu le sol avant l'installation de ce paillis si la terre est très dure et tassée. Je pense qu'avec le temps, même sans biner, la terre finira par s'ameublir grâce au travail de toute la petite faune du jardin, mais ce n'est sans doute pas plus mal de lui donner un coup de main au début.