Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vigne de la cour

Une des toutes premières plantes à avoir fait son apparition chez nous est un pied de vigne de la variété muscat blanc à petits grains.

Elle a été plantée dans le parterre de la cour dans l'année de l'achat de la maison. C'est une vigne particulièrement vigoureuse qui a survécu aux travaux de réaménagement de la cour de 2017.

Nous avions installé un treillage de noisetier pour l'y faire grimper.

Au cours de l'été 2019, lors de vents violents, un grand crac se fit entendre. Le poids de la vigne couverte de centaines de grappes de raisins avait eu raison du treillage.

Mon chéri était dépité. Il y tient beaucoup à sa vigne.

Après une journée à démêler les branches en prenant soin de ne pas les abîmer, la vigne fut re fixée au mur par un système de fils d'acier tendus. 

Pas évident de faire quelque chose de correct, sans rien couper, avec le poids considérable que cela représente.

Mais le principal était de la sauver, tant pis pour l'esthétique.

La vigne de la cour
La vigne de la cour
La vigne de la cour
La vigne de la cour

Printemps 2020, il était grand temps de nettoyer la vigne.

Mon chéri était très réticent à l'idée de la tailler mais je ne lui ai pas vraiment laissé le choix. Toutes dévêtues à la sortie de l'hiver, les branches partaient en tout sens de manière très désordonnée. Il fallait remettre de l'ordre dans tout ça.

En bonne élève, je suis allée voir des vidéos sur le net (dont certaines bien expliquées de Stéphane Marie). Sur écran cela parait très facile. Ca l'est probablement quand on a pris soin d'entretenir son pied de vigne depuis le début ... Mais chez nous, aucune taille depuis son installation. Bref c'était la galère.

Et puis le problème quand je taille (je ne taille pas souvent), c'est que j'ai du mal à m'arrêter ... Alors je me suis dit : c'est quitte ou double. Il faut repartir d'une belle base et la tailler chaque année à l'avenir.

Une taille très sévère fut donc réalisée. Allait-elle survivre et produire à nouveau ? Je croisais les doigts.

 

La vigne de la cour
La vigne de la cour
La vigne de la cour

Ouf de soulagement ! Quelques semaines plus tard : tout plein de bourgeons suivis de feuilles et déjà une multitude de grappes de raisins en formation. La récolte s'annonce généreuse. C'est mon chéri qui sera content.

La vigne de la cour
La vigne de la cour
La vigne de la cour
La vigne de la cour
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Malorie 08/05/2020 17:03

Bravo! Ce n'est pas une mince affaire. Je crois que cette taille drastique était nécessaire pour repartir du bon pied et tailler régulièrement à l'avenir! C'était un choix très raisonnable! Et le raison arrive quand même alors...

Sophie 08/05/2020 22:10

J'étais inquiète au début mais quand je vois le résultat, je me dis que j'ai bien fait de me faire confiance et de tenter le coup. D'autant plus que la récolte s'annonce généreuse. Ces petits raisins jaunes sont sucrés à souhait. Un vrai régal.