Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

C'est un défi d'envergure que nous nous sommes lancés pour nos congés d'été : reproduire dans notre jardin un bassin naturel alimenté par un ruisseau.

Il m'aura fallu une matinée de tests avec le tuyau d'arrosage pour définir l'emplacement, l'agencement et la forme des bassins et du cours d'eau.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

L'après-midi même, nous passons à l'attaque ... 

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Des paliers sont créés en prévision des futures plantations.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Après le bassin du haut, le lit de la future rivière prend forme à son tour.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Ainsi s'achève la première journée. 

A ce moment, en principe, il restait uniquement à creuser le bassin du bas et fignoler le lit de la rivière avant de passer à la suite ...

Le lendemain, c'est reparti ...

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Le problème quand on creuse, c'est que c'est parfois difficile de s'arrêter ... Une fois lancés, on (enfin ... je ...) se dit que ce serait encore mieux si on agrandissait par ici, puis par là, et encore un peu ici.

Et de deux petits bassins initialement sur papier, on se retrouve avec deux bassins de tailles plutôt honorables.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Pour déterminer la profondeur, nous avons choisi une méthode peu orthodoxe ... Notre petite Claire nous a servi de repère ... Je souhaitais que l'eau ne monte pas plus haut que ses épaules.

On est bien d'accord qu'un enfant peut se noyer dans 50 cm d'eau, mais les risques sont quand même nettement plus élevés si l'enfant n'a pas pied ...

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Le troisième jour, je me suis rendue chez un spécialiste des jardins aquatiques à Courrières : Aquapassion.

J'ai eu la chance d'être accueillie par une dame formidable qui m'a consacré plus de 2h30 - sans rendez-vous préalable - pour réfléchir à mon projet et déterminer tout ce qui était nécessaire à sa réalisation.

Je souhaitais créer quelque chose de très naturel. Quoi de mieux alors qu'une lagune pour la filtration. Une lagune doit avoir une profondeur de l'ordre de 60 cm. Le bassin du haut serait donc consacré au lagunage (un tuyau de drain au fond du bassin recouvert de 40 à 50 cm de pierres de lave et de nombreuses plantations pour filtrer l'eau).

 

Une filtration naturelle est censée fonctionner comme suit : les déchets (animaux et végétaux) sont transformés progressivement en nitrites puis en nitrates grâce à des micro-organismes (bactéries), et ces nitrates nourrissent les plantes. Si on parvient à équilibrer la quantité de plantes et la production de nitrates, l’eau est alors naturellement nettoyée.

Comme toujours, tout est une question d'équilibre. Cet équilibre est souvent rompu par la présence de poissons en trop grand nombre dans les bassins. Mon objectif n'étant pas de créer un vivier à poissons, il devrait être plus facile d'arriver à cet équilibre. Je l'espère en tout cas ...

 

Evidemment, une lagune et une pompe hors bassin demandent beaucoup plus de travail de mise en oeuvre qu'une pompe avec filtration classique placée au fond du bassin. Pourquoi faire simple quand on peut se compliquer la vie ...

Ce n'est pas tout à fait vrai. On parle de choses très différentes, du moins en ce qui concerne la filtration. La lagune présente de nombreux avantages au niveau de la biodiversité, pour un entretien sur le long terme nettement simplifié par rapport à l'utilisation d'une filtration classique. L'entretien d'une lagune est grosso modo similaire à celui d'un jardin d'ornement. Il faut entretenir les plantations en coupant et nettoyant ce qui doit l'être. 

Afin d'éviter un encrassement du tuyau de drain sur le long terme, un système de backwash est prévu. Il s'agit d'une vanne qui permet de nettoyer le tuyau de drain. Il suffit de l'ouvrir quelques secondes de temps à autre pour que les sédiments s'évacuent et éviter ainsi un colmatage.

Le backwash doit être situé vers le fond de la lagune pour un nettoyage aussi efficace que possible.

 

De retour à la maison, il était temps de s'attaquer aux fondations des chambres de visite.

On commence par celle du backwash de la lagune.

On utilise une poubelle en PVC noir qui trainait dans le garage pour faire office de chambre de visite et on creuse un trou depuis le fond de la lagune vers la chambre de visite pour y faire passer ultérieurement le tuyau de vidange.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

C'est ensuite au tour de la pompe.

Puisque mon projet était de pouvoir patauger dans le bassin au milieu des plantes et éventuellement de deux ou trois petits poissons tout au plus (utiles pour l'élimination des larves de moustiques), je souhaitais que l'endroit soit aussi sécuritaire que possible. La pompe serait donc placée à l'extérieur du bassin pour qu'il n'y ait rien d'électrique dans celui-ci. Le matériel aquatique doit bien entendu répondre à des normes strictes en terme de sécurité, mais je préfère pécher par excès de prudence.

 

Les chambres de visite de la pompe et du backwash ne doivent pas forcément être étanches puisque la pompe fonctionne également en immersion, tandis que la vanne n'est qu'un robinet en plastique.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

Nous en profitons ensuite pour créer une deuxième petite rivière depuis la lagune ... Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ...

 

Une tranchée est également réalisée à côté de la deuxième rivière afin d'accueillir le tuyau qui amènera l'eau du bassin du bas depuis la pompe vers la lagune en vue de sa filtration.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)
Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

La forme et la profondeur des bassins sont retravaillés jusqu'à arriver au résultat escompté.

L'idée était d'obtenir un aspect très naturel, aussi proche que possible d'un cours d'eau en pleine nature, sans intervention de l'homme. Il fallait aussi que la rivière et le bassin du bas soient praticables afin que l'on puisse y circuler relativement aisément.

Un jardin d'eau et de rocaille (le projet - les fondations)

En reprenant les mesures finales, je me suis rendue compte que le dénivelé entre les deux bassins (plus exactement entre la pompe qui se situe environ 40 cm sous le niveau de l'eau, et la lagune) était nettement plus grand que je ne l'imaginais (1m80 au lieu de 1m), ce qui était problématique puisque la puissance de la pompe qui devait ramener l'eau du bassin du bas vers la lagune n'était pas suffisante.

Il me fallait donc une pompe plus puissante pour qu'elle puisse remplir pleinement son rôle.

Puisque je devais échanger la pompe, c'était l'occasion d'en prévoir une autre qui pourrait assurer un débit suffisant pour une cascade supplémentaire dans le bassin du bas.

La pompe fut donc munie d'un Y avec des vannes permettant de réguler le débit dans chacun des tuyaux.

Au cinquième jour de chantier, les fondations sont terminées.

 

Rendez-vous dans un prochain billet pour la suite des travaux ...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maryse h 04/10/2020 18:16

Bravo pour tout ce travail exigeant !On sent que vous avez bien tout étudié et que vous maitrisez le projet .Cela vous évitera des désillusions futures .Nous en savons quelque chose , ayant fait il y a bien longtemps juste à l’approximatif. Du coup, il a fallu revoir au fur et à mesure l'installation. Je suivrai avec plaisir vos avancées .Bonne soirée .

Sophie 04/10/2020 21:06

Merci beaucoup pour votre visite. Je posterai bientôt la suite de l'avancée des travaux.
Cela faisait un moment que nous avions ce projet en tête. Il fallait juste se lancer.
Il n'est pas parfait, loin de là, mais quand on voit la clarté de l'eau, ça a l'air de plutôt bien fonctionner ???? Au plaisir de vous lire une prochaine fois et à très bientôt

pétales et pattes de velours 11/09/2020 08:14

Merveilleux. J'ai hâte de voir le résultat.
Bravo à vous deux pour ce travail fastidieux, l'eau et les plantes habilleront l'endroit avec merveille.
Siam

Sophie 11/09/2020 21:00

Merci beaucoup. C'est très gentil

Céline/Bretagne 08/09/2020 12:25

Impressionnant tout ce travail ! J'ai hâte de voir la suite. Je lis avec beaucoup de plaisir tous tes articles. Bonne journée.

Sophie 08/09/2020 12:29

Merci beaucoup. Ton message me fait très plaisir. A bien vite pour la suite :-)

Malorie 08/09/2020 10:41

Quel super projet! Je me réjoui de voir l'évolution puis le résultat d'ici un an, quand la végétation autour sera développée! Ce sera certainement une source d'émerveillement quotidien pour les filles et pour vous!
Heureusement que vous n'êtes pas tombés sur des racines en creusant entre les arbres ;)

Sophie 08/09/2020 10:47

Merci Malorie. Nous ne sommes fort heureusement pas tombés sur de grosses racines durant les fondations. Le lit de la deuxième rivière a été légèrement dévié pour en éviter une mais en dehors de cela, nous avons eu beaucoup de chance.
J'ai hâte également de voir le résultat l'an prochain quand cela aura un peu vécu.