Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encore un poirier ? Oui, mais un poirier pleureur s'il vous plaît ...

Il y a quinze jours environ, je décide de faire une petite escapade à la pépinière Saint-Jean à Wanze pour me donner des idées sur le style de haie libre à planter le long de la clôture. Cette pépinière est spécialisée dans les grands sujets.

Comme il n'y a personne d'autres dans la pépinière, mon chéri m'accompagne et se met en tête de m'offrir un arbre. La pépinière au grand air regorge de variétés. Un noisetier tortueux me fait de l'oeil mais je me dis qu'il sera peut-être moins intéressant lorsque son feuillage sera sorti. Et puis, de l'autre côté de la pépinière, j'aperçois un arbre pleureur dont les fleurs me font penser au poirier. Après un bon moment à chercher l'étiquette pour connaître l'espèce, je découvre qu'il s'agit d'un Pyrus salicifolia pendula, autrement dit un poirier pleureur à feuilles de saule. Il fait un bon 2 mètres de haut. Il est superbe. Je craque.

- "Tu es sûr que ça rentre dans l'auto ?"

- "Oh oui hein, il y a la place".

Nous allons chercher le vendeur en lui indiquant l'arbre que nous souhaitons emporter et il se dirige de l'autre côté de la pépinière. Quand nous lui expliquons que l'arbre que nous avons choisi ne se trouve pas par là, il nous répond qu'il pensait que nous parlions des "grands" poiriers pleureurs. Les "grands" poiriers pleureurs ? Allons donc jeter un oeil ... 

Qu'est ce qu'ils sont beaux !

Et grands ...

Et ce serait plus confortable pour mettre un banc en dessous ...

Après quatre allers-retours entre le petit et les grands, on se décide finalement pour un grand. A ce moment, on oublie totalement la voiture et le transport ... Et quand on arrive avec l'arbre de plus de 3 mètres de haut à côté de notre auto, le doute s'installe ...

- "Tu penses que ça va rentrer ?"

- "..."

- "..."

Ah ben en fait non ça ne rentre pas ... Tout l'habitacle est occupé par les branches, pas moyen de fermer le coffre et impossible de le faire passer par la fenêtre sans l'abîmer.

- "Ce n'est pas grave, j'avais justement acheté des sangles il y a quelques temps. Ce sera l'occasion de les utiliser pour maintenir le coffre aussi fermé que possible."

C'est là que je vous donne un petit conseil qui peut s'avérer très utile pour éviter de mauvaises surprises : lisez bien l'étiquette de ce que vous achetez ... A peine la voiture se met-elle en marche que les sangles s'étirent encore et encore. Les sangles sont élastiques ! Mince alors. On change de sangles, sauf que celles-là ne se bloquent pas et que le coffre s'ouvre de plus en plus au fur et à mesure que la voiture accélère. Nouvel arrêt d'urgence. On noue les sangles partout et on rentre chez nous par les petites routes ... Temps de parcours doublé. Circulation sanguine coupée à force de tenir l'arbre. Mais notre nouveau poirier est arrivé à bon port. Il ne reste plus qu'à lui trouver sa place ...

 

Je lis sur internet que ce poirier pleureur est particulièrement adapté aux petits jardins. Il produit de jolis petits fruits en forme de poire à la fin de l'été ou au début de l'automne, mais sans intérêt gustatif.

 

Tenant compte de sa taille modeste, il prend place près de notre abri de jardin afin de briser la vue avec les voisins de derrière et créer un petit coin cachette.

Encore un poirier ? Oui, mais un poirier pleureur s'il vous plaît ...
Encore un poirier ? Oui, mais un poirier pleureur s'il vous plaît ...

J'ai hâte de le voir d'ici quelques temps lorsqu'il aura sorti tout son beau feuillage argenté ...

Encore un poirier ? Oui, mais un poirier pleureur s'il vous plaît ...
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article